8 raisons pour lesquelles l'étourneau sansonnet est un problème

8 raisons pour lesquelles l'étourneau sansonnet est un problème
Stephen Davis

Si vous vivez aux États-Unis, vous avez probablement vu ou entendu un étourneau européen. Beaucoup d'Américains considèrent cet oiseau comme odieux, bruyant et menaçant pour les autres oiseaux. Mais quelles sont les raisons pour lesquelles l'étourneau européen pose problème ?

L'étourneau sansonnet est une espèce d'oiseau qui n'est pas originaire d'Amérique du Nord. L'environnement de ce continent n'est pas adapté à ses habitudes et à ses besoins alimentaires. Il n'y a pas non plus suffisamment de prédateurs pour les contrôler.

Cela signifie que les étourneaux européens peuvent facilement s'approprier de vastes zones d'habitat au détriment des oiseaux indigènes, importuner les agriculteurs et provoquer un énorme vacarme avec leurs immenses volées.

Poursuivez votre lecture pour découvrir les raisons pour lesquelles l'étourneau sansonnet est un problème.

Voir également: Voici pourquoi le colorant alimentaire rouge peut être nocif pour les colibris
  • Comment se débarrasser des étourneaux dans les mangeoires ?

8 raisons pour lesquelles l'étourneau sansonnet est un problème

L'étourneau sansonnet est une espèce très problématique en Amérique du Nord en raison de ses vocalisations bruyantes, de la concurrence intense qu'il exerce sur les espèces indigènes et de sa capacité à propager des maladies. Ces oiseaux vivent longtemps - environ 15 ans à l'état sauvage - et sont difficiles à éradiquer une fois qu'ils se sont installés dans une région. Ils pèsent sur les écosystèmes et repoussent les autres oiseaux.

1. l'étourneau sansonnet peut s'adapter à presque tous les environnements

La plupart des gens ne considèrent pas l'adaptabilité comme un inconvénient. Mais pour l'étourneau sansonnet, cette adaptabilité est l'une des raisons pour lesquelles il s'est si bien adapté à la vie sur le continent nord-américain. L'étourneau sansonnet est un généraliste qui s'adapte bien aux zones urbaines, suburbaines et rurales. Il est omnivore, c'est-à-dire qu'il se nourrit à la fois de végétaux et d'animaux. C'est un reproducteur prolifique. Les millions d'étourneaux sansonnets qui vivent sur le continent nord-américain se reproduisent à la vitesse de l'éclair.Les étourneaux que l'on trouve aujourd'hui aux États-Unis provenaient d'une quinzaine de couples reproducteurs en 1890.

2. ils envahissent de nouvelles zones et déplacent d'autres oiseaux

La plupart des oiseaux sont loin d'avoir la même capacité d'adaptation que l'étourneau sansonnet, c'est pourquoi on les appelle des oiseaux tyranniques. Lorsque ces nouveaux oiseaux pénètrent dans une région, ils chassent les espèces existantes, y compris les oiseaux chanteurs, les espèces menacées et même les prédateurs. L'étourneau sansonnet peut transformer un environnement naturel qui regorgeait de nombreuses espèces en un environnement envahi par une seule espèce.

Au fil du temps, l'environnement naturel souffre de l'absence d'oiseaux indigènes spécifiques qui jouent un rôle important dans la communauté. Les gens ont également du mal à attirer les oiseaux chanteurs dans leur jardin parce que les étourneaux envahissent les mangeoires.

3. les étourneaux européens sont odieux et bruyants

Leur capacité à coexister avec l'homme fait que de grandes volées d'oiseaux se perchent la nuit dans les zones résidentielles, les parkings ou les toits d'appartements.

Le bruit de leurs nombreuses vocalisations, y compris les gazouillis, les sifflements et les cliquetis métalliques, peut être très gênant, surtout lorsqu'il se produit tout au long de l'année.

4. ils mangeront d'importantes cultures vivrières destinées à la consommation humaine

En Europe, les étourneaux européens mangent les insectes nuisibles qui menacent l'agriculture, mais en Amérique du Nord, les oiseaux n'ont pas un goût aussi prononcé.

En plus de manger les insectes qui menacent les cultures agricoles, les étourneaux mangent les cultures elles-mêmes. Ils se perchent dans les arbres fruitiers, où ils mangent les fruits. Ils mangent les légumes, les baies et les raisins directement sur la vigne.

Dans les zones urbaines et résidentielles, les étourneaux envahissent les poubelles et les aires de pique-nique, où ils cherchent de la nourriture et créent des désordres pour les équipes d'assainissement.

Voir également: Pourquoi les colibris gazouillent-ils ?

5. ils sont porteurs de maladies transmissibles aux hommes et aux animaux

Les étourneaux européens présentent également un risque de maladie pour l'homme et le bétail. Ces oiseaux sont connus pour être porteurs d'une variété de maladies, allant de la rougeole bovine à la salmonelle. En fait, plus de 25 maladies sont associées à ces oiseaux envahissants.

Les étourneaux propagent des maladies en rejetant des sources de nourriture à moitié consommées ou en déféquant là où elles sont touchées ou ingérées par un autre animal. Des recherches récentes montrent que la présence d'étourneaux dans les élevages peut en fait aggraver les infections fongiques, bactériennes et virales !

Image : ArtTower

6. les étourneaux peuvent contaminer l'eau et les aliments dans les élevages de bétail et de volaille

En milieu agricole, les étourneaux européens sont tout aussi gênants que dans les zones résidentielles et urbaines. Au lieu de manger des insectes nuisibles qui pourraient gêner le bétail, les étourneaux choisissent de manger leur nourriture. En hiver, la principale source de nourriture des étourneaux est souvent l'alimentation du bétail.

Les agriculteurs confrontés à un problème d'étourneaux peuvent voir les oiseaux se baigner dans les seaux d'eau ou manger et déféquer sur les aliments, ce qui augmente le risque de maladie pour le bétail et coûte aux agriculteurs des milliers d'euros chaque saison en frais d'alimentation.

7. les problèmes généraux d'assainissement

Chaque animal doit faire ses besoins. Le problème avec les étourneaux européens, c'est qu'ils ne sont pas du tout discrets. Comme ces oiseaux se rassemblent en grandes bandes, la quantité de fientes qu'ils laissent derrière eux peut poser de réels problèmes, en particulier dans les villes.

Leurs excréments sont très susceptibles de contenir des bactéries ou des virus pathogènes. Ils sont également très acides, ce qui signifie qu'ils peuvent corroder les infrastructures telles que le béton, la pierre ou les bâtiments, et même les statues !

Étourneau sansonnet (Image : jLasWilson

Un problème aussi banal que des niveaux élevés de fientes d'oiseaux peut sembler insignifiant, mais lorsque des millions d'étourneaux européens se posent dans un même quartier pendant plus de quelques jours, cela peut mettre à rude épreuve les agents d'assainissement et les habitants de la région.

8. ils nichent et se perchent dans des endroits problématiques

L'étourneau sansonnet est un opportuniste : il prend tout ce qui est disponible, même si ce n'est pas le sien, que ce soit pour construire son nid ou pour se percher.

Une mère étourneau est extrêmement compétitive, et elle supplante de nombreux oiseaux appréciés, comme le merle bleu et l'hirondelle noire, pour les sites de nidification. Au fil du temps, la concurrence des étourneaux entraîne une diminution du nombre d'autres oiseaux.

Les étourneaux européens se perchent partout où ils peuvent se trouver, ce qui s'avère particulièrement problématique lorsqu'ils choisissent de se percher dans les zones boisées qui entourent de nombreux aéroports. Lorsque les avions décollent, les étourneaux peuvent être aspirés par les moteurs à réaction.

Si l'avion est suffisamment petit, il peut s'écraser. La fâcheuse habitude qu'ont les étourneaux de nicher et de se percher dans des zones à risque contribue à leur caractère problématique.




Stephen Davis
Stephen Davis
Stephen Davis est un ornithologue passionné et un passionné de la nature. Il étudie le comportement et l'habitat des oiseaux depuis plus de vingt ans et s'intéresse particulièrement à l'observation des oiseaux de basse-cour. Stephen croit que nourrir et observer les oiseaux sauvages n'est pas seulement un passe-temps agréable, mais aussi un moyen important de se connecter avec la nature et de contribuer aux efforts de conservation. Il partage ses connaissances et son expérience sur son blog, Bird Feeding and Birding Tips, où il offre des conseils pratiques pour attirer les oiseaux dans votre jardin, identifier différentes espèces et créer un environnement favorable à la faune. Lorsque Stephen n'est pas en train d'observer les oiseaux, il aime faire de la randonnée et du camping dans des régions sauvages éloignées.